10 espèces menacées de disparition en France métropolitaine

©Captures Pinterest intégrées dans l'article/Montage : La Liste

Quand on parle d’animaux en voie d’extinction, on pense souvent aux éléphants, pandas ou à d’autres bêtes qui vivent dans des pays lointains. Pourtant, des espèces locales sont tout aussi menacées de disparition. Selon de nombreux observateurs et organismes comme l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), ces 10 animaux risqueront de s’éteindre de nos campagnes d’ici quelques années si l’on n’agit pas.

1/ Le martin-pêcheur

Protégé depuis 1981, le martin-pêcheur d’Europe reste en danger en France. Selon le rapport de l’UICN, l’espèce demeure vulnérable et sa population décroît du fait de la pollution des eaux qui entraîne une raréfactionlaire de ses proies. De plus, l’oiseau souffre de la disparition des zones humides et de la bétonnisation des bords de rivière.

2/ Le rhinolophe de Méhely (chauve-souris)

Le rhinolophe de Méhely a quasiment disparu en France. Ailleurs, il demeure très vulnérable. L’urbanisation est une des menaces qui pèse sur les chauves-souris. Elles souffrent de l’éclairage public ainsi que de la destruction des forêts. Pourtant, cet animal est indispensable pour la biodiversité.

3/ La déesse précieuse (libellule)

Déjà éteint au Luxembourg et en Belgique, cet insecte est menacé de disparition en France. Comme une vingtaine d’autres espèces de libellules en danger, elle souffre notamment de la destruction et de la pollution des zones humides.

4/ La vipère d’Orsini

Le reboisement des alpages est une cause du déclin de la vipère d’Orsini qui habituellement vit dans les landes et pelouses alpines. Le reptile est considéré comme vulnérable par l’UICN et certaines de ses sous-espèces sont menacées d’extinction imminente en France.

5/ Le hérisson commun

Selon un article du Monde, le hérisson commun pourrait disparaître d’ici 2025 ! Il est victime du trafic routier, de la recrudescence du blaireau et des pesticides qui raréfient sa nourriture (quand elle ne l’empoisonne pas). Au Royaume-Uni, la population estimée de hérissons est passée de 36,5 millions dans les années 1950 à 1,55 million en 1995.