in

Ces sites internet de notre adolescence qui ont (presque) disparu

Crédits : montage LaListe

5/ Goa

Au début des années 2000, Goa était un des acteurs incontournables du jeu en réseau. Créé par France Télécom, le portail européen hébergeait les parties de nombreux jeux vidéo populaires comme Age of EmpireDark Age of Camelot et même League of Legend. Eh oui, ce titre qui est l’un des jeux vidéo les plus pratiqués aujourd’hui a commencé son histoire sur GOA !

Goa sites internet enfance disparus

Criblé de dettes, le site a vu peu à peu son catalogue se réduire, les éditeurs préférant s’occuper eux-mêmes de la gestion des parties en ligne de leurs titres. En juillet 2010, Goa disparaît, laissant de nombreux souvenirs dans la mémoire des joueurs.

6/ MegaUpload / MegaVideo

Le 19 janvier 2012 restera un jour noir pour certains internautes. Ce jour-là, le FBI ferma la plateforme de téléchargements directs MegaUpload (et sa filiale de lecture de vidéo MegaVideo). À l’autre bout du monde, la police néo-zélandaise arrêta son PDG, le controversé Kim Dotcom.

MegaUpload

Le site était réputé pour contenir une quantité inimaginable de fichiers illégaux enfreignant le droit d’auteur. Bien entendu, la fermeture de MegaUpload ne stoppa pas le téléchargement illégal. De nombreuses alternatives ont en effet remplacé le site, dont Mega.nz, la nouvelle version de MegaUpload.