10 réactions étranges qu’un corps peut avoir après sa mort

Montage Laliste / Crédits : sirawit99, tommasolizzul, solarseven / iStock

6/ Ressentir de la douleur

Rien n’est réellement prouvé scientifiquement. En revanche, les donneurs d’organes doivent être en état de mort cérébrale avant qu’on ne les prélève. Or, bien que mort, lorsque les chirurgiens commencent à ouvrir le corps, il arrive souvent que la tension artérielle augmente ou que cela provoque des secousses et des mouvements. Des chercheurs ont montré qu’un cerveau peut rester en vie jusqu’à dix minutes après une mort cérébrale. Cela indique que si un cerveau ressent de la douleur, il peut encore envoyer l’information au reste du corps. D’autres chercheurs pensent que ce n’est qu’une réaction involontaire de l’organisme. Cependant, par précaution, il est courant que les donneurs reçoivent une anesthésie avant prélèvement.

homme douleur nuage
Crédits : Phoenixns / iStock

7/ Exploser

Eh oui, un cadavre peut exploser de l’intérieur ! Comment ? Au départ, les chercheurs expliquaient cela par l’hyperthermie. C’est un phénomène qui peut se produire pour diverses raisons telles que la consommation de drogues, des traumatismes, etc. Cela va donc provoquer la hausse continue de la température du corps. Toutefois, cette température ne sera jamais suffisante pour qu’un corps implose et finira par baisser petit à petit. On peut donc éliminer l’hypothèse de l’hyperthermie.

Penchons-nous sur un autre phénomène, précédemment évoqué au point 2 : l’accumulation de gaz dans le corps. Cette accumulation peut alors entraîner l’explosion des restes d’un cadavre si le gaz n’arrive pas à s’échapper. Comme quoi, de nombreuses réactions corporelles sont envisageables après la mort !

volcan explose corps reactions
Crédits : solarseven / iStock

8/ Avoir une érection chez un homme

Dans certains cas, selon la façon dont un homme est mort, il se peut que ce dernier soit en érection quelques instants. Quand un homme décède, son cœur s’arrête de battre et son sang commence à se diriger vers le bas du corps. S’il est mort d’une blessure à la colonne vertébrale ou s’il meurt la tête vers le bas, le sang d’un homme peut se diriger vers ses organes génitaux, mettant alors le défunt en érection.

homme erection banane
Crédits : c12 / iStock

9/ Avoir un orgasme

Ce cas est très particulier. Il n’arrive qu’aux corps utilisés pour la science. Des personnes cliniquement mortes utilisées comme cadavre “à cœur battant”. Le médecin doit parfois stimuler le corps électriquement, et s’il le fait à la base de la colonne vertébrale, cela peut provoquer dans le système nerveux un orgasme. Ici, le corps ne réagit que par réflexe, et le cerveau ne ressent aucun plaisir.

femme orgasme
Crédits : sirawit99 / iStock

10/ Être conscient de sa propre mort

De nombreuses personnes sont revenues d’une expérience de mort imminente et ont livré leur témoignage. Effectivement, lorsque l’on meurt, il y a une courte période où nous pouvons être conscient/es de ce qui nous arrive et de ce qui nous entoure. Cela est une fois encore dû à l’oxygène. En réalité, ce moment de conscience dure le temps que l’oxygène ait le temps de quitter le système respiratoire, nous donnant quelques dernières secondes de conscience…

mort conscience corps femme esprit
Crédits : sezer66 / iStock

Vous avez aimé ces faits étonnants sur les réactions du corps après sa mort ? Vous aimerez aussi :

Morts étonnantes : 10 décès surprenants ou stupides datant de l’époque victorienne

Les 10 morts les plus ridicules

Ces 10 célébrités qui sont mortes sur la cuvette des toilettes